C’est la personne qui compte

Magazine
29.06.2021


CT11458

La première pierre de Lusee a été posée en 2015 dans le cadre d’un projet de recherche. Cinq ans plus tard, un prototype servait de base au développement d’un produit commercialisable. Ulrike Schock a assisté à ce processus depuis le début jusqu’à ce jour. La conclusion de la COO de Lusee AG: «Nous vivons une période captivante».

«Lusee est le développement conjoint entre l’Hypothekarbank Lenzburg, la Haute École d’ingénierie du Nord-Ouest et l’Université de Zurich. C’était une tâche laborieuse, mais en même temps un processus particulièrement passionnant.»

Depuis son lancement en 2015, plusieurs fonctionnalités innovantes ont été réalisées, dont la reconnaissance d’objets 3D pour ne citer qu’un exemple. Lusee a été utilisé pour la première fois par l’Hypi Lenzburg, qui a contribué de manière importante au développement de cet outil dans sa forme actuelle. Aujourd’hui, cette technologie innovatrice est déjà employée par plusieurs banques. Simultanément, d’autres branches sont ciblées, car Lusee n’offre pas seulement une plus-value considérable pour le conseil dans le domaine financier.

Renforcer la confiance

«Au début, la question de la forme que prendra le conseil bancaire à l’avenir a été posée. Des recherches prouvent que le recours à l’informatique perturbe l’interaction interpersonnelle et réduit la qualité du conseil.»

En tant que solution novatrice, Lusee conjugue les avantages du conseil conventionnel avec ceux du conseil numérique. La technologie reste en arrière-plan; elle est le moyen pour atteindre le but. L’interaction se fait à travers des objets et des interactions naturelles. Ensemble, le conseiller et le client deviennent les acteurs du processus du conseil, ce qui renforce de façon avérée les interactions et la confiance.

Présente dès la naissance

«Je participais au projet de recherche pour le compte de la Haute École d’ingénierie du Nord-Ouest et connais Lusee depuis sa naissance. Cela a créé chez moi un lien fort avec le concept et le produit. La décision de rejoindre Lusee AG en tant que COO a donc été facile à prendre.»

En tant que collaboratrice scientifique et conceptrice de l’expérience utilisateur auprès de la FHNW, Ulrike Schock a toujours géré plusieurs projets à la fois. Pour elle, rejoindre Lusee AG s’inscrivait logiquement dans sa voie professionnelle qui accorde une grande priorité à Lusee.

Plus qu’un papier vivant

«Auparavant, Lusee s’appelait Livepaper Malheureusement, ce nom était protégé. Avec Lusee, nous avons trouvé le nom parfait. Car Lusee est bien plus qu’un papier vivant.»

Le nouveau nom se compose des termes «lux» (lumière en latin) et «to see» (voir en anglais). Une simple projection de lumière permet aux personnes de voir davantage. En même temps, le contact visuel et la relation entre le conseiller et le client sont renforcés. Lusee se prononce comme Lucy, ce qui signifie «celle qui brille». Le choix d’un nom d’une personne pour le produit souligne le fait que c’est bien la personne qui est au centre et non pas la technologie.

Lusee et la ludification

«La ludification décrit l’intégration des éléments et mécanismes de jeu dans un domaine non ludique afin d’augmenter la motivation de l’utilisateur.»

Dans le cas de Lusee, le client et le conseiller sont associés de façon ludique au processus du conseil. Cela leur permet de mieux assimiler et comprendre les contenus. Cet outil interactif du conseil offre aux utilisateurs de nombreuses possibilités de ludification pour une application et une interprétation individualisées.

SDK ou experts

«À l’origine, Lusee a été développé pour le conseil. Aujourd’hui, il y a des installations dans le domaine du libre-service où le client peut interagir de façon autonome et sans conseiller.»

Le coeur de Lusee est l’infrastructure logicielle qui a été développée en interne. Celle-ci transforme toutes les informations sensorielles en interactions. Pour compléter ceci, un projecteur projette des contenus supplémentaires sur la surface. Toute la technique est intégrée dans le plafond et complètement invisible. En fonction des besoins, respectivement de l’application logicielle, les éléments nécessaires à l’interaction tels que papier, objets, mains ou stylos numériques entrent en jeu. L’infrastructure logicielle et le matériel informatique pour Lusee sont offerts dans le cadre d’un modèle de location. Les applications standards peuvent être adaptées aux besoins spécifiques grâce au SDK (software development kit) en interne ou avec l’appui des experts de Lusee.

Des décisions contextuelles

«Le conseiller décide si et quand il veut se servir de Lusee. Il écoute, peut répondre aux besoins du client et élabore une solution individualisée. La personne reste l’élément central.»

Pour être authentique, le conseiller doit pouvoir garder son propre style. Alors que bon nombre de solutions informatiques forcent le conseiller à adopter des processus prédéfinis et que son conseil perd ainsi en qualité, avec Lusee, le conseiller peut adopter le processus défini ou garder son propre style. Le conseiller décide selon le contexte, mais avant tout, en fonction des besoins du client, quand il veut se servir de projections et interactions sur la table ou du pencil selling (esquisser des idées et des concepts sur papier). Le fait que Lusee fonctionne sans écran transforme tous les entretiens de conseil en une interaction naturelle.

Du monologue au dialogue

«Grâce à Lusee, le client est impliqué de façon plus intense et interactive dans l’entretien. Du monologue, l’entretien devient un dialogue.»

Un client actif se dévoile plus volontiers et nous fait part de ses besoins, ses souhaits et ses craintes. Cela nous permet de mieux le cerner et le conseiller de façon plus ciblée. La numérisation automatique des constats les plus importants simplifie le travail préparatoire du conseiller ainsi que le traitement ultérieur.

Des applications multiples

«Lusee offre une plus-value partout où les personnes se réunissent, collaborent et communiquent. Notre infrastructure logicielle constitue la base pour le développement d’applications plus variées dans les branches les plus diverses.»

Dans le secteur de la vente au détail ou d’automobiles, le conseiller peut configurer le produit adéquat avec son client de façon attractive, simple et informative. Grâce à Lusee, l’architecte et les maîtres d’ouvrage peuvent discuter et modifier les plans architecturaux. La médecine est un autre domaine fascinant. Lusee fonctionne sur toutes les surfaces facilitant ainsi un nettoyage hygiénique, ce qui n’est pas toujours le cas avec des écrans. Lusee peut être utilisé pour des brainstormings et configurations, des séances et la planification de projets, etc.

Lusee comme début

«Nous avons plein d’idées sur la façon de développer encore davantage Lusee et d’offrir encore plus de possibilités à nos clients.»

En ce moment, les développeurs de Lusee travaillent sur un scanner qui pourra numériser directement les documents ajoutés depuis n’importe quelle surface. Selon Ulrike Schock, si cette interaction sur tous types de surfaces sans la limitation d’un écran semble de la science-fiction, elle deviendra bientôt réalité. Pour la COO, Lusee n’est qu’un début. Son objectif est de créer un écosystème qui permette à chacun de développer des applications sans écran, optiquement et haptiquement attrayantes, de manière rapide et économique.

Pour plus d‘informations, consultez le site www.lusee.ch.

Top